Histoire du Savon d’Alep

     La ville d’Alep est située au nord-ouest de la Syrie. Elle est réputée être la plus vieille ville, n’ayant cessé d’être habitée, au monde. Cet important centre commercial et industriel est connu pour ses souks couverts (peut-être les plus beaux au monde, comprenant de nombreuses boutiques et des mosquées des XVIe et XVIIe siècles), pour sa célèbre citadelle dominant la ville et pour ses savons.

     La ville d’Alep est située au nord-ouest de la Syrie. Elle est réputée être la plus vieille ville, n’ayant cessé d’être habitée, au monde. Cet important centre commercial et industriel est connu pour ses souks couverts (peut-être les plus beaux au monde, comprenant de nombreuses boutiques et des mosquées des XVIe et XVIIe siècles), pour sa célèbre citadelle dominant la ville et pour ses savons.

     Les premiers savons durs ont été élaborés au nord-ouest de l’actuelle Syrie vers le VIIIe siècle. Ces savons, tels qu’ils existent à Alep, ont vraisemblablement été introduits en Europe par les Croisés. Les premières savonneries en Europe se créent, au XIIe siècle, en Espagne et Italie (Naples, Alicante, Gênes, Bologne, Venise) puis, au milieu du XVe siècle, à Marseille.

     Le Savon d’Alep est fabriqué, là où il a été créé, selon un procédé artisanal qui demeure à l’identique depuis plus d’un millénaire. Cette tradition séculaire est perpétuée jusqu’à nos jours, génération après génération et de père en fils, par les maîtres savonniers d’Alep.

a